Les choses à faire et à voir Istanbul

Quel sont les endroits à visiter à tout prix

Quoi voir à Istanbul et surtout pourquoi visiter Istanbul? D’abord Istanbul fut fondée en 600 Av Jc sous le nom de Byzance et l’endroit à été la capitale de trois empires. Oui nous parlons de l’Empire romain (330–395), l’Empire Byzantin (395–1453) et l’Empire Ottoman (1453–1922). C’est une ville qui est à la fois en Europe et en Asie, ces deux parties distinctes d’Istanbul sont séparées par le détroit du Bosphore.

Donc Istanbul est une ville turque captivante, qui possède un passé historique riche, ce riche héritage culturel est là pour nous il ne cherche qu’à être découvert. La majorité des sites historique sont situé dans le quartier de Sultanahmet, à l’ouest du Bosphore. C’est un peu comme à Rome, les vestiges de l’empire Romain sont relativement proches les uns des autres et ici c’est passablement la même chose.

Donc si vous êtes un amateur de randonnés pédestres vous pourrez voir plein de choses sans avoir à sauter du métro, au bus, au funiculaire, sans oublier le traversier… mais si cela vous manque il y a le Café Pierre Loti situé à Eyüp.

Si vous décidez de visiter ce petit café avec une vue prenante de la Corne d’Or, vous pourrez prendre soit un Vapür, c’est une sorte de traversier, ou le bus ou un taxi, pour ensuite prendre un funiculaire et au retour traverser un cimetière Ottoman, à pied bien sûr… puis reprendre le bus…etc, etc…

Pour le shopping à Istanbul, il y a le Capitol Shopping Center situé à Üsküdar. C’est un Mall moderne, avec une architecture intéressante. Pour les amateurs de camelote en tout genre, il y a les Bazars, nous en reparlerons plus bas.

Palais de Topkapi

Topkapi

Le Palais de Topkapi fut de 1465 à 1853, la résidence urbaine, principale et officielle, du sultan ottoman. Il domine la Corne d'or, le Bosphore et la mer de Marmara avec ses 70 hectares (700,000 m²) et ses 5 Km de rempart.  Ce sublime palais, ancienne résidence des sultans, est un immense complexe architectural composé de quatre cours principales, ainsi que de nombreux bâtiments annexes. À son apogée comme résidence impériale, il abritait plus de 4 000 personnes et couvrait encore plus de territoire.

Après la fin de l'Empire ottoman en 1921, le palais de Topkapi est transformé en musée de l'ère ottomane. Cet énorme palais et ses cours intérieures, ses fontaines, ses terrasses et ses portes au détail soigné, vous fait connaître  la vie somptueuse que menaient les Sultans et leur entourage.

Bien que le palais soit immense, seules les pièces les plus importantes sont ouvertes aux visiteurs. Le complexe est surveillé par des fonctionnaires, ainsi que des gardes de l'armée turque.

Parmi les objets mis en exposition vous trouverez une importante collection de porcelaine, de vêtements, d'armes, de boucliers, d'armures, de miniatures ottomanes, de manuscrits de calligraphie islamique qui est un art particulier et de peintures murales. Également en  exposition permanente le trésor impériale et de la joaillerie de l'époque ottomane.

Le pont Galata

Pont Galata

Le pont de Galata actuel, est la cinquième version du pont, Léonardo da Vinci aurait même fait les plans de l’original, mais le Sultan aurait rejeté l’idée. Toutes les visites d'Istanbul incluent ce pont, car il enjambe la Corne d’Or. La version actuelle du pont est de 490 m de long, avec une envergure de 80 m. La plate-forme du pont fait 42 mètres de large pour trois voies de circulation et une voie piétonne dans chaque sens.

Elle a également une voie permettant au tramway d'Istanbul d'aller depuis les banlieues près de l'aéroport international Atatürk à proximité du palais de Dolmabahçe. Le reste du pont comprenant le secteur du marché au premier étage est ouvert au public depuis 2003. À cet endroit possible de manger du poisson cuit sur place, le pont est couvert de pêcheur et au premier il y a plein de type qui se fond un plaisir de vous en offrir.

Le pont de Galata est un lien symbolique entre la cité d'Istanbul avec ses lieux historiques et les nouveaux districts, où une large proportion d'habitants non-musulmans et une communauté d'étrangers, marchands et diplomates, vivent et travaillent. Beaucoup de gens traverse le pont à pied, c’est une expérience unique.

Hagia Sophia

Hagia Sophia

Hagia Sofia est un musée, situé dans la partie Européenne d’Istanbul. La basilique Hagia Sofia ou si vous préférez, Sainte-Sophie est une ancienne église byzantine érigée en 537, par Justinien qui voulait en faire la capitale du monde orthodoxe. Au XVe siècle le sultan Mehmed. II la fit convertir en mosquée et depuis 1934 c’est un musée. Son architecture et notamment sa fameuse coupole, la plus grande coupole du monde avec ses 30 mètres de diamètre et ses 40 fenêtres valent le détour.

Sainte-Sophie a inspiré l’architecture des mosquées et celle de Saint-Pierre de Rome. En vous intéressant au passé du monument, vous plongerez et retracerez l’histoire passionnante d’Istanbul.

L’intérieur de l’Hagia Sophia est décoré avec des calligraphies islamiques et des mosaïques chrétiennes. Nous avons ici un musée qui est pratiquement plus intéressant que les expositions qui s’y tiennent. Si vous projetez de visiter le Palais de Topkapi, Vous pourrez vous y rendre à pied, avant ou après votre visite.
Les frais d’entré sont de 25 TL, environ $14 ou 10€
Hagia Sofia
Ayasofya Meydanı, Sultanahmet Fatih

Une croisière sur le Bosphore

Croisiere Bosphore

Pour ceux qui n’ont qu’une idée vague de ce que Bosphore peut être, c’est le détroit qui relie la mer Noire à la mer de Marmara et c’est la limite méridionale entre l’Europe et l’Aise. Le Bosphore s’épare également Istanbul en deux, donc les ponts qui l’enjambent ont une certaine signification. Pour les visiteurs qui visitent Istanbul, une croisière sur le Bosphore est un Must.

D’abord parce que les rives vont vous donner une occasion de faire des photos géniales, vous découvrirez de nombreux palais, forteresses, maisons ottomanes traditionnelles en bois, ainsi que d’énormes ponts à suspensions. Plusieurs forfaits sont offert, un peu comme pour le Grand Canyon, on a l’embarra du choix.

Il existe des excursions de jour qui vous permettent de mettre le pied à terre et de visiter des lieux historiques, les frais d’entrés sont couvert par l’achat de votre forfait. D’autres opteront pour le diner croisière, alors que les rives s’illuminent. La plupart des agences propose le tarif de base de 35€, c’est cour un peu, le mieux est de passer directement par l'hôtel qui s'occupera de vos réservations et demandera à un guide de venir vous chercher le matin même directement à l'hôtel

L’avenue Istiklall

Avenue Istiklall

L’avenue Istiklall, qui signifie avenue de l’Indépendance, est une avenue piétonnière d’Istanbul, avec ses façades 19ème de type européenne et ses ambassades reconverties en consulat, tout cela évoquant la vieille Europe du Sud. C’est très agréable, très animé, c’est exclusivement pour piétons. Pleins de restaurants de toutes sortes (spécialités turques et internationales) et de boutiques. Traversé par le Tram qui va de la place Taksim jusqu’à l’entrée du Tunnel qu’on prend pour descendre à Eminonu. La rue Istiklall c’est Las Ramblas pour ceux qui ont déjà visité Barcelone. Une grande rue piétonne, avec tout pleins de magasins comme partout ailleurs, mais aussi des pâtissiers turques et ça vraiment différent. De la place Taksim au tunnel, l'avenue Istiqlal fait environ 3 km, tout comme Las Ramblas.

L'avenue compte beaucoup de commerces exposant certaines grandes marques mais les prix des articles soldés ne sont pas vraiment intéressants, par contre beaucoup de restaurants à prix abordables. Des artistes de la rue offrent des spectacles le soir en contre partie de la générosité des passants.

Avis aux passionnés des merveilles de la révolution industriel, nous avons un truc qui peut vous intéresser. À l’extrémité sud de la rue Istiklall, vous trouverez la station de métro Tünel Meydani. Ça peut valoir le coup d’œil, car cette station appartient au deuxième plus ancien métro au monde qui date de 1875. En fait c’est plutôt un funiculaire souterrain, il débute pratiquement au niveau de la mer, puis il grimpe parcourant 573 mètres en 1 minute 30. Malheureusement l’ancien engin à vapeur, avec ses wagons en bois a été remplacé en 1971 par des trucs électriques monté sur pneu… ah, je vous dis il n’y a plus rien de sacré.

La Mosquée de Soliman le magnifique

Mosquée Suliman le magnifique

La plus grande mosquée de la ville fut érigée pour le plus grand des sultans, Soliman le magnifique, sur la troisième colline du vieux Istanbul d’où elle domine majestueusement la Corne d’Or. Pour arriver à cette fin on fit appel à Mimar Sinan, un architecte qui influença son époque, par sa nouvelle approche qui faisait reculer les colonnes vers la périphérie, pour obtenir un espace intérieur très lumineux. Au total, au cours de sa longue carrière, Sinan et son équipe ont réalisé plus de 470 constructions, celle-ci est probablement sa plus célèbre.

Construite entre 1550 et 1557, la mosquée Süleymaniye possède quatre minarets effilés cerclés de dix balcons qui indiquent ainsi que Soliman était le quatrième sultan ottoman d'Istanbul et le dixième de la dynastie ottomane. La structure domine la ligne d’horizon de la rive occidentale de la Corne d'Or. Nous parlons ici d’une construction qui se fit en 7 ans, c’est autrement plus rapide que la construction de certaines cathédrales Espagnol, disons.

Pour vous mettre en appétit, voici des trucs que vous désirerez prendre en photos. La cour est pavée en marbre, et encadrée par une galerie couverte de 28 coupoles. Au centre, une fontaine rectangulaire ornementée. Les poètes turcs décrivaient la mosquée comme étant la sublime expression de la splendeur et de la joie, rien que cela. Chaque détail contribue à la rendre exceptionnelle, ses proportions harmonieuses et la lumière qui pénètre par les 138 fenêtres, avec le dôme en cascade percé de 32 fenêtres, supporté sur les côtés par des demi-coupoles. C’est le plus grand succès de l’architecte Sinan et certainement la plus belle mosquée Istanbul.

Café Pierre Loti

Café Pierre Loti

Pierre Loti fut un officier de la marine et un écrivain français qui vécut entre 1850 et 1923. Le type était tombé en amour avec Istanbul lors d’un voyage, pour lui c’était la ville unique au monde. Pierre Loti aimait se reposer sur le lieu actuel du café Pierre Loti, d’où son nom. Oui car à l’époque le café existait déjà, mais portait un autre nom.

Le café Pierre Loti se trouve au milieu du cimetière d’Eyüp et non loin de la Mosquée d’Eyüp. Quoi qu’il en soit le café Pierre Loti est composé d’une maison en bois et d’une terrasse où se trouvent des dizaines de tables. Depuis la terrasse du café Pierre Loti, vous pourrez observer une vue imprenable sur la Corne d’Or. La vue y est particulièrement belle, par temps clair et très romantique au couchée de soleil.

Donc il ne faut pas s’étonner que la terrasse soit occupé et ça peu importe le jour ou l’heure… malgré que 10h30 un mardi matin devrait être un moment calme. Mais au moment où vous prendrez place derrière votre table sur la terrasse en plein air en buvant un café turque ou un thé sur une nappe à carreaux rouges et blancs, vous pourrez vous détendre.

Vous pourriez vous y rendre en taxi, c’est rapide ou encore de vous faire déposer près de la Mosquée d’Eyüp, vous pourriez également prendre le bus (lignes : 39, 55T ou 99A) jusqu’à la mosquée, ensuite prendre le funiculaire. À votre retour descendez la colline et traversez le cimetière par le sentier.
Café Pierre Loti
+90 212 581 2696.

La Mosquée Bleue

Mosquée Bleu

La Mosquée Bleue, qui s’appelle en fait Sultan Ahmet Cammi, se trouve dans le quartier de Sultanahmet, le quartier historique d'Istanbul qui est situé à la pointe de la Corne d'or. Elle fut construite entre 1609 et 1616, pendant le règne de sultan Ahmet Ier. Comme beaucoup d'autres mosquées, elle comporte également une tombe du fondateur, une médersa et un hospice. Elle est le point de départ des caravanes de pèlerins vers La Mecque et reçoit le privilège islamique de présenter six minarets, fait unique au monde.

La Mosquée Bleue accueille des centaines de fidèles et de visiteurs chaque jour dans un décor unique. La mosquée doit son nom au fait qu’elle est décorée avec des centaines de carreaux bleus et blancs qui dessinent des motifs fleuris. L’architecture de l’édifice est grandiose et laissera une impression qui demeurera. Pour des raisons de respect religieux, il est conseillé de se couvrir la tête avec une casquette ou un voile lorsqu’on visite la Mosquée Bleue.

 

Le grand Bazar

Grand Bazaar

Le grand Bazar d’Istanbul mérite définitivement une visite, c’est un des plus grands au monde. Il couvre 20 hectares et vous propose 4,000 boutiques réparties le long de 58 rues intérieures auxquelles on accède par 18 portes. Vous le trouverez entre les mosquées Nuruosmaniye et Bayezid II, en plein centre de la ville.

Il date de 1455, année où Mehmed II décida d’entré dans l’ère moderne en créant le premier centre d’achat… ou du moins quelque choses en bois qui ferait l’affaire, en attendant que les galeries Lafayette ouvrent leurs portes. Par la suite Soliman le Magnifique, procéda à son expansion. Comme l’endroit est construit en bois inutile de vous dire que différents incendies l’ont endommagé au cours des siècles, mais il fut toujours renippé.

Une balade au Grand Bazar vous promet un beau voyage pour vos sens, au milieu des odeurs et des couleurs… c’est une véritable grotte aux trésors. Vous pourrez aussi, en fait vous devrez vous adonner à la négociation, car tout comme au Maroc ou au Mexique les types débutent la négociation en demandant 5 fois le prix. Comme tout bazar digne de ce nom, il est organisé par quartiers regroupant chacun un certain une spécialité à savoir : bijoux, tapis, textiles, mosaïques ou encore argenterie.

Au centre, se trouve le Bedesten, c’est une vaste salle voutée qui fait mosquée et très Ottoman sur les bords. C’est à cet endroit que vous trouverez la partie marché aux puces, du Bazar. C’est là que s'entassent d'innombrables vieilleries : armes anciennes, bijoux, parures, vaisselles, argenteries, pièces de monnaie, etc…

 

Citerne Basilique

Citerne Basilique

La Citerne Basilique est une gigantesque citerne souterraine, elle fut construite par l'empereur Justinien en 532, alors que la place s’appelait Constantinople et qu’elle était la capitale de l'Empire byzantin. Plusieurs vous diront que si vous ne devez voir qu’un seul monument à Istanbul, ce sera celui-là. En effet c’est l'un des monuments les plus spectaculaires de cette période encore visibles aujourd'hui à Istanbul.

Cette citerne byzantine longue de 140 m et large de 70, alimentait à l’origine le Grand Palais et les bains de Zeuxippe, ensuite elle fut utilisée pour le palais de Topkapi.

La voûte est soutenue par 336 colonnes récupérées dans des temples païens, surtout à Chalcédoine, donc chaque colonne a son histoire et son style qui lui est propre. Au fond de la citerne, deux têtes de Médusa servent de soutien aux colonnes. De nos jours, la citerne, qui est l'un des principaux monuments visités à Istanbul, offre des concerts en été, les fins de semaine, gracieuseté de la municipalité.
La Citerne Basilique
Yerebatan C No: 13 34410
Sultanahmet-İstanbul
Tel: (0212) 522 12 59