Les pièces passées du théâtre de Ste Adèle

Été 2015

Coco Chatel
Coco chatel

Texte de : Carl Ritchie Idée originale, adaptation et mise en scène de Michel Poirier

Histoire

Coco, conceptrice de costumes de théâtre, voit sa vie se transformer suite à sa rencontre avec Henri. Son assistant Max et sa mère Pauline, toujours à couteaux tirés, se lient pourtant pour que cette relation tourne au vinaigre. Le vent change quand ils découvrent que Henri est un prince.

On sait que Coco peut habiller Shakespeare, mais cela ne fait pas d’elle dame du monde aux manières nobles. Que cela ne tienne, Pauline et Max tenteront de transformer la colorée Coco en Princesse... Mais, pourra-t-elle vraiment impressionner la Reine-Mère?

Distribution

Été 2014

L’intrus
L'intrus

Texte de : Yves Amyot Mise en scène de Michel Poirier

Histoire

Un beau samedi soir, Réginald Prégeant (Sylvain Marcel), un bourgeois et snobinard, se prépare à passer une soirée agréable et très typique pour lui… verre de vin, un bon livre et de la musique classique. Son épouse Juliette (Amélie Grenier) est agitée, elle tente d’annoncer en douce une nouvelle à son époux avant qu’il ne soit trop tard. Mais Réginald ne désire pas être dérangé. On sonne à la porte et Réginald va ouvrir sans se douter qu’un choc l’attend.

Florence sa fille (Caroline Bouchard)  est accompagnée de son nouveau chum Charles (Vincent Fafard). Ce dernier, un fan de Kurt Cobain et du mouvement Grunge, déstabilise totalement notre pauvre Réginald.

L'intrus 2

Nous découvrons par la suite que Florence, étudiante en psychologie, a décidé pour les besoins de sa thèse de faire passer à ses parents un test pour découvrir leur niveau de tolérance. Charles n’est pas son chum, mais un type payé pour provoquer et aller chercher des réactions que Florence était loin de soupçonner.  

Cela donne comme résultat une pièce drôle et bien équilibrée. La réalisation de Michel Poirier est adroite. Sylvain Marcel donne une performance qui transporte la pièce jusqu’à une finale bien réussit. Vincent Fafard donne bien la réplique à ce dernier, dans une des scènes pivotante de la pièce. Il y a de nombreux gags savoureux, dont celui de la planche à repasser, des surprises loufoque et il y a dans la pièce un moment où la participation de l’audience est mise à contribution.

Été 2012

L'Amour en Otage
Amour en otage

Une comédie de Sylvie Lemay,  mise en scène de Marie Charlebois

Histoire

Marie est une fille rangée et sans histoire. Mais voilà qu'elle pose un geste extrême; elle kidnappe un député. Il a des comptes à lui rendre et toute la famille de Marie va se joindre à cette situation invraisemblable.

Puis la pièce débute, nous découvrons que le mal est déjà fait. Marie (Caroline Bouchard) a déjà passée aux actes, elle pointe un revolver sur un type en habit qui est inconscient et attaché sur une chaise.

Le type en question est nul autre que le ministre de la famille, l’honorable Jean Marie Patenaude (l’excellent Jean Pierre Chartrand). À ce stade-ci de la pièce, Marie est plutôt hystérique, mais heureusement Jean Marie débute un semblant de négociation. Elle lui affirme dès le début qu’elle l’a kidnappé pour l’amour et non pas pour l’argent, mais avant qu’elle ne puisse élaborer… elle quitte pour l’épicerie.

Amour en otage

Durant son absence, le frère de Marie, Richard (Guillaume Champoux), entre en scène. Après avoir établit l’identité de l’otage, il assume que sa sœur a posé un geste politique et il veut en faire parti. À peine la pauvre Marie, a-t-elle mise Richard à la porte que sa mère, la très colorée Solange (Sylvie Boucher) fait son entrée.  Il est clair que Solange ne se gêne pas pour profiter de sa fille. C’est lorsque Marie doit dévoiler l’enlèvement à sa mère que le motif apparaît, Marie veut établir des liens avec son père biologique Jean Marie!

Jean Pierre Chartrand passe la première partie de la pièce attaché sur une chaise et parvient à soulever la foule de ses répliques, bravo! Sylvie Boucher incarne avec brio Solange, la capable. L’équipe déjà prometteuse sera soutenue par un certain Bazou (Robert Brouillette), il complète à merveille le reste de la famille au point de vue intellectuel.

Les gags sont nombreux et réussis, la chimie qui s’est créée au sein des comédiens donne à la pièce un cachet envoûtant. La très longue ovation à la fin de la pièce témoigne du succès de celle-ci.

Distribution
Été 2013

Femme cherche homme désespérément

Femmes cherche homme désespérément

Mise en scène de Michel Poirier – Texte de Carole Tremblay

 Histoire

Pour aider son amie Lilianne (Mireille Deyglun) à rompre avec le célibat, Mireille (Chantal Baril) organise une série de rencontres avec des hommes qu’elle a dénichées sur un site Internet. Mimi se charge même de les rencontrer d’abord au resto, pour s’assurer qu’ils sont dignes de sa copine. Mais voilà que soir venu, Lilianne découvre qu’il y a eu un changement au programme, les sept candidats retenus par Mimi vont venir chez elle. Parce que Mimi, femme mariée ne désire pas être vue en public avec les inconnus.

 

 

Arrive d’abord Jean Pierre, en fait J.P. qui est sensé être dans la finance, mais c’est loin d’être le cas. Roger Larue crée un personnage plus vrai que nature et totalement hilarant. Suivra Marc André, le vétérinaire, celui-ci se veux charismatique, c’est le gars qui est vraiment à l’écoute de sa future partenaire. Puis se sera le tour de Richard le plombier, ce dernier est prêt à passer aux actes, mais pas Mimi. Le rythme deviendra plus molo avec Michel, l’avocat gêné, mais n’oublions pas qu’il y a sept candidats, donc ce sera une soirée chargée.

La mise en scène de Michel Poirier est bien huilée, l’intro glisse en douceur et la pièce prend sa vitesse de croisière rapidement, les rires sont réguliers et généreux. Chantal Baril dans le rôle principal, livre une performance digne de ce nom. Elle est bien supportée par trois comédiens de talents, l’équipe est solide... tout le monde pousse au max.  

Distribution

Le Théâtre de Ste Adèle

Ste Adèle

Le Théâtre Sainte-Adèle est situé au cœur des pays d’en haut et a pignon sur rue sur le boulevard Sainte-Adèle. La salle de théâtre confortable et climatisée de 400 fauteuils est jumelée avec une salle à manger au 2ième étage et une terrasse fermée avec un côté bar-terrasse.
Théatre de Ste Adèle
1069, Boul. Sainte-Adèle
(450) 227-1389, (514) 990-7272