Les pièces passées du Théâtre Hector Charland

Été 2012
Devinez-qui?
Devinez qui

Une comédie policière d'Agatha Christie

Histoire

8 individus sont invités sur l’île du Chat, pour un week end. Leur hôte, l’énigmatique M. O’Neill et son épouse ont été retardé et n’arriveront que le lendemain. Un couple de domestiques voit à leurs besoins. Peu de temps après que les invités soient arrivés, une mystérieuse voix se fait entendre. Elle accuse chacune des 10 personnes présentes, d’un crime impuni qu’elles auraient commis par le passé. Ils ne peuvent pas quitter l’île et il n’y a pas de téléphone.

À la lueur des conversations qui suivent, il appert qu’ils ont tous quelque chose sur la conscience. Puis, ça devient comme le jeu Clue, sauf qu’ici ça tombe comme des mouches. Restera t-il quelqu’un de vivant à la fin? À vous de le découvrir. Les amateurs d’Agatha Christie seront comblés, Michèle Deslauriers a su créer l’atmosphère dont la pièce avait besoin.

Du côté des comédiens, nous avons un groupe talentueux. Marc André Coallier interprète à merveille le détective Blore, un ex-inspecteur particulièrement miteux. Le toujours très sympathique Yves Corbeil, campe bien le Général McKenzie, qui oscille entre la lucidité et la démence. Jean L’Italien sous les traits du Dr Armstrong, nous permet de découvrir un homme qui est hanté par son passé. C’est une bonne comédie policière, selon les règles de l’art.

Distribution
Été 2013 - juin

L ’Auberge des morts subites

auberge des morts subites

Un texte de Félix Leclerc. Une mise en scène de Michèle Deslauriers

Le 12 juin le théâtre Hector Charland et la Comédie humaine présentait la pièce l’Auberge des morts subites. Cette pièce de Félix Leclerc écrite en 1963 raconte l’histoire de quatre personnes qui décèdent subitement et se retrouvent dans une auberge à mi-chemin entre ciel et terre. Ils trouveront une équipe qui est cessée les déshumaniser et ainsi les rendre apte à passer à l’étape suivante soit le ciel. Le personnel céleste est composé de Célestin, un archange, du Frère Amédée, le portier céleste et d’Ange Aimée, un ange qui réveillera les passions humaines de certains trépassés.

Les quatre décédés sont; un homme d'affaire de Toronto, une comédienne prétentieuse, un "habitant" goinfre et un intellectuel français. L’homme d’affaire de Toronto a laissé quelqu’un aller en prison à sa place pour une histoire de fraude, le Français a donné rendez-vous à sa femme à un endroit où le bus n’arrête jamais et cette dernière est morte gelée, vous voyez le genre ?

Auberge des morts subites

Donc ces derniers n’ont pas à prime abord les éléments requis pour atteindre le niveau supérieur. Célestin aura donc du travail à faire, surtout que Satan (excellent Robert Brouillette) viendra visiter l’Auberge à la recherche d’une âme perdue.

Félix Leclerc a choisi délibérément des personnages stéréotypés pour mettre au grand jour, certains comportements humains et certaines relations matérialistes. Bien que plusieurs remarqueront que l’enveloppe est typiquement des années 60, c’est à dire l’emprise de la religion sur la société de l’époque, la pièce est toujours d’actualité. La réalisation de Michèle Deslauriers a su adaptée la pièce pour la rendre d’actualité et en même temps, elle préserve l’essence de la pièce. Les comédiens ont livré la marchandise… une belle équipe et une belle complicité.

Ce n’est pas du théâtre d’été, c’est du théâtre, c’est une bonne occasion de découvrir l’humanité que pouvait dégager Félix Leclerc.
Félix Leclerc aurait eu 100 ans cette année.

Distribution
Été 2013

Motel des Brumes

Motel des brumes

Comédie de Jacques Diamant. Collaboration au texte et mise en scène : André Robitaille

Histoire

Robert (Claude Prégent) et Marie (Pauline Martin) sont les … pas très heureux propriétaires de Motel des Brumes. Pas très heureux et en difficulté financière, car quelques mois plus tôt un incendie à détruit une partie importante du Motel et emporté la vie de leur fille Gabrielle (Marie Soleil Dion) et son ami Antoine (David Alexandre Després).

Ils vivent en attente de meilleurs jours, au milieu de phénomènes étranges que Robert associe aux vents du St Laurent. Un jour deux clients arrive… enfin une entrée d’argent, mais ces derniers ne sont ici par hasard… ils cherchent quelque chose que Antoine leur aurait semble t-il subtilisé… hum.

L'équipe

L’histoire est fantastique, les dialogues subtiles, les effets spéciaux sont recherchés et nombreux, finalement l’interprétation est de haut niveau. Après 140 représentations, il est claire que c’est un succès et en voie de devenir un classique du théâtre d’été.
Excellent divertissement

Distribution
Été 2014

Le diner de con

Diner de Con

Texte : Francis Weber - Mise en scène : Normand Choinard

Le Dîner de cons cette pièce écrite par Francis Weber en 1993, a été jouée des centaines de fois dans le monde francophone et a même été adaptée au cinéma en 1998. Cette année, la plus grande comédie de l'histoire prendra la route pour se rendre aux quatre coins du Québec!

Histoire

L’Histoire pour ceux qui ne la connaitraient pas déjà, c’est les mésaventures de Pierre Brochant, grand éditeur parisien qui organise chaque mercredi avec des amis un Dîner de cons chaque participant amène avec lui un "con", qu'il a déniché au hasard. Ensuite, les participants se moquent des "cons" toute la soirée sans que ces derniers s'en rendent compte. À l'issue du repas, on choisit le champion.

À date cela semble génial… mais ce soir le destin va intervenir et changer la donne. Amis de toujours, Marcel Leboeuf et André Robitaille ont accepté d'interpréter le duo historique qu'est celui de François Pignon et Pierre Brochant. Entourés de comédiens chevronnés, ils se produiront dans une mise en scène de Normand Chouinard.

Le résultat
Diner 2

Tout d’abord nous avons droit à une projection comme au cinéma dans laquelle apparaissent le titre et la distribution. Nous voyons ensuite Pierre Brochant (André Robitaille) jouant au golf avec des copains/complices avec qui il participe au Diner de Cons. Puis Pierre se blesse et la pièce débute ensuite… génial, j’ai adoré. La pièce elle-même commence et nous découvrons un décor digne d’un plateau de cinéma.

La pièce est fidèle au célèbre film culte de 1998, oui il s’agit bien d’un film culte avec tous les trucs associés à ceux-ci, T-shirt, etc. Un peu comme The Big Lebowsky des frères Coen qui est sortie incidemment la même année, donc une bonne année pour les films cultes.

André Robitaille endosse bien le personnage de Pierre Brochant, mais il va devoir pratiquer son mal de dos… je parle par expérience et je ne suis pas un acteur. La pièce est drôle et fidèle au film, les comédiens jouent bien leurs rôles.

 

Été 2014

Diner de con... la suite
L'équipe

Marcel Leboeuf devait relever le défi de jouer le rôle de François Pignon "Le con". Pas facile d’égaler la performance du regretté Jacques Villeret, César du meilleur acteur pour son rôle. Marcel Leboeuf parvient à créer le personnage d’un idiot gaffeur et un peu sympa sur les bords. Plusieurs inconditionnels du film culte avaient visualisé le film dans les jours précédents et c’est ici que nous découvrons le défi qu’y attendait Marcel Leboeuf. Voyez-vous un con c’est quelqu’un qui va avoir le meilleur de la bonne volonté des individus les plus conciliants, les plus indulgents et même un Bouddhiste va revoir le concept de la non-violence qui lui est fondamentale. Oui ! Un con c’est tuable.

Jacques Villeret a placé la barre très haute et Marcel Leboeuf, a selon moi, créé un François Pignon savoureux… mais un peu trop sympa sur les bords. En conclusion, le Diner de Cons est une des pièces à voir cet été, les projets de la Meute ont livré une superbe production très professionnelle qui mérite d’être vue.

Diner de con
Distribution

 

Été 2015

Adieu je reste!

Adieu je reste

Comédie d’Isabelle Mergault - Adaptation de Maryse Warda

Mise en scène - Stéphane Bellavance

L’histoire.

Jean Charles (Claude Prégent), un peintre raté, aimerait se débarrasser de son épouse Barbara (Pierrette Robitaille). Cette dernière, écrivaine célèbre et riche, est en panne d’inspiration et en a marre de la vie. Jean Charles a concocté un plan qui lui permettra d’arriver à ses fins, en utilisant les services de sa maitresse Gigi (Anne Casabonne), une fille issue du ghetto. Il convainc cette dernière de tuer sa femme, mais avant elle doit obtenir la combinaison du coffre-fort. Gigi est réticente, mais l’idée  de vivre dans un luxueux appartement et d’être gâtée par un homme qui deviendra bientôt riche, l’emporte.

Il va s’en dire que de voir les noms de Pierrette Robitaille et Anne Casabonne en gros sur l’affiche ont se dit immédiatement que cela va être la pièce de l’été… mais j’étais prudent avec mes attentes. Surtout que c’est une pièce casse gueule, d’autres l’ont joués au cours des dernières années et ils ont mordu la poussière. Donc, après un intro tiède, nous retrouvons Barbara qui rédige sa lettre de suicide et c’est à ce moment que la pièce prend son envol… Pierrette Robitaille est phénoménale… comme toujours.

Cette scène prend un bon dix minutes, non je n’ai pas regardé l’heure, durant ce temps la totalité de la salle s’éclate.

Avant que Barbara puisse mettre son plan à exécution, elle est interrompue par son voisin Gilles (Stéphane Breton). Ce dernier nous démontre immédiatement quel niveau d’intensité qu’il compte utiliser pour donner la réplique à Pierrette Robitaille et l’autre vedette de la pièce Anne Casabonne. Arrive ensuite Gigi et commence une soirée houleuse durant laquelle Gigi voudra tuer Barbara, sauver Barbara, tuer Barbara. C’est beaucoup plus l’interprétation des comédiens et la mise en scène de Stéphane Bellavance qui domine sur l’histoire. Tant mieux, les gens ont adorés, longue ovation à la fin et très méritée.

 

Distribution

Productions : Les Projets de la Meute

.

Salle Hector-Charland

225, boul. de L'Ange-Gardien

L'Assomption, Qc. J5W 4M6

450 589-9198 / 1 877 589-9198